MANAGEMENT de la MAINTENANCE
Entrez un sous-titre ici

Etes vous certain de maîtriser les couts de maintenance de votre outil de production ?

 

Pour répondre à cette problématique, rien de plus simple ! Remplissez simplement le formulaire ci-dessous en indiquant le format des unités concernées, la typologie actuelle de votre maintenance, le nombre de repas produits/servis annuellement, ainsi que le coût actuel annuel de votre maintenance (hors charge salariale). Vous avez enfin la possibilité de préciser votre demande grâce à la case "commentaire". Ces quelques données, nécessaires à notre analyse, vont nous permettre d'identifier si le coût de votre maintenance en fonction de votre organisation semble améliorable. Nous vous répondrons par mail pour vous donner un indicateur de performance vous permettant de situer la maturité de la fonction maintenance au sein de votre organisation. (service gratuit).

Tous concernés par la maintenance !


Les collectivités publiques

Vous voulez améliorer votre marché pour être certain de retenir le meilleur prestataire pour manager votre maintenance, et vous souhaitez être accompagné pour cela !

Les prestataires de maintenance

Vous souhaitez développer votre offre en proposant de "la valeur ajoutée" au travers de la maîtrise des actes de maintenance, mais vous ne savez pas comment le faire savoir !

Les Restauconcepteurs

Vous souhaitez faire la différence en prenant en compte le management de la maintenance dans votre conception de système de restauration, mais ce domaine ne vous est pas familier !

Les Constructeurs

Vous développez des équipements fiables et innovants, mais le prix d'achat freine vos clients,  il vous manque un expert externe pour éclairer vos prospects dans un raisonnement de coût global !

Les Editeurs de GMAO

Vous développez une solution numérique d'aide à la gestion de la maintenance en restauration, il vous manque un expert pour faire évoluer votre solution !

Les Entreprises privées

Vous souhaitez le meilleur pour l'entretien de votre restaurant d'entreprise et pouvoir être certain que vos investissements soient valorisés, mais les indicateurs clés dans ce domaine vous manque !

Les SRC (Société de Restauration Collective)

Vous voulez rassurer vos clients sur votre totale  prise en charge de leurs outils de production mais vous ne savez pas comment valoriser cette approche dans vos offres et vos propres contrats ! 

Les Consultants

Vous voulez répondre aux interrogations de vos clients sur ce domaine d'activité, mais non-expert vous-même, il vous manque un réseau impartial sur lequel vous appuyer !

Les Formateurs

Vous voulez diversifier vos formations pour vos clients et y intégrer une dose de maintenance, il vous manque un spécialiste pour vulgariser ce domaine particulier de management !

Nos services d'accompagnement à l'optimisation de votre maintenance

Intervention :

"créer de la valeur ajoutée"

Comment créer de la valeur pour vos clients et être en avance sur vos concurrents !

Intervention :

"la maintenance en conception"

Comment prendre en compte les objectifs de la maintenance dés la phase de conception !

Intervention :

"les chiffres clés"

Connaitre les chiffres clés en Restauration pour adapter sa stratégie maintenance !

Etude préliminaire et indicateur de performance

Un premier indicateur de votre performance selon votre périmètre, secteur d'activité et organisation interne, pour décider ensuite d'une future optimisation. 

Etat des lieux de la fonction maintenance

Une sorte d'étude de faisabilité pour déterminer la typologie interne en présence et les gains possibles selon différentes typologie cibles

Etude des origines de contre-performance

Des faiblesses ? Certainement ! Mais ou précisément ? C'est l'étude du format du contrat existant et de son application sur le terrain.

Diagnostic complet initial de la fonction maintenance

Vérification de présence et du respect au sein de l'organisation des 32 bonnes pratiques de la fonction maintenance et plan de progrès qui en découle.

Audit intermédiaire de la fonction maintenance

Sous le principe d'une amélioration continue pour guider l'organisation tout au long de sa démarche d'optimisation vers l'excellence de la maintenance.

Module apprentissage des bonnes pratiques

Formations présentielles pour découvrir, comprendre et mettre en œuvre les 32 bonnes pratiques nécessaires à  la fonction maintenance.

Accompagnement à la mise en oeuvre

Aide à l'application sur le terrain des 32 bonnes pratiques adapté  aux singularités et à la politique de chaque organisation de la fonction maintenance.

Accompagnement à la contractualisation

Rien n'est possible sans une contractualisation permettant une exécution de la maintenance en conformité avec la politique interne de l'organisation.

Accompagnement au suivi d'exécution

Même le meilleur contrat sera totalement inefficace si l'organisation ne met pas tout en œuvre pour suivre efficacement son execution. 

Audit du parc d'équipement existant

Pour connaitre l'adéquation entre outils et productions et ainsi prévoir un plan pluriannuel de renouvellement

Accompagnement mise en place GMAO

Ou comment choisir la meilleure solution numérique adapté à chaque organisation pour piloter la fonction maintenance 

7 fonctions et 32 bonnes pratiques

Notre accompagnement pour optimiser votre outil de production par le management de la maintenance s'articule grâce a la maitrise des 32 bonnes pratiques schématisée par "l'engrenage dynamique !" visible ci-après :


Explication de l'engrenage dynamique

Le processus maintenance peut être considéré comme un ensemble d'engrenage concourant à mettre en mouvement l'engrenage QP (Qualité/Productivité). Chaque engrenage (étape) du processus possède des dents qui permettent d'entrainer correctement l'engrenage suivant. Chaque "dent" représente une bonne pratique. L'absence de chaque bonne pratique (élimine une dent) et provoque du "patinage" entre les engrenages. En finalité QP fera moins de tour complet (fonctionnement au ralenti) ce qui implique une maintenance perfectible. L'optimisation du processus maintenance consiste à identifier les dents manquantes et à les rajouter !

Maturité de la fonction maintenance

Il existe néanmoins des « degrés » d'optimisation ! En ce sens ou l'organisation souhaitée par l'entité stratégique amènera une cible à atteindre qui comportera des manques de dents d'origine. En effet, difficile d'atteindre un niveau d'optimisation identique selon que la maintenance soit voulu 100% externalisée ou au contraire 100% interne. C'est ce que l'on appelle la maturité de la maintenance (subit ou souhaité) avec 7 typologie d'organisation et donc 7 cibles possibles à atteindre.

La maitrise de la fonction maintenance

Notre accompagnement portera sur la mise en œuvre d'un diagnostic pour établir un plan de progrès, suivi d'audits réguliers vous permettant d'identifier puis d'améliorer les points suivants :

Les 3 tranches de maîtrise

Ces dents (bonnes pratiques) peuvent elles-mêmes être classées en 3 niveaux de maitrise : fondamentale, centrale et avancée.

Fondamentale : Ce sont les bonnes pratiques qu'il convient de développer ou de consolider en premier lieu. Le B.A.BA du processus maintenance. Elles sont essentielles au développement solide et durable des 2 autres niveaux de maitrises.

Centrale : Ce sont les bonnes pratiques « consolidées », on parle alors d'efficacité du processus maintenance.

Avancée : Ces bonnes pratiquent permettent l'efficience. Possible uniquement si les 2 précédents niveaux sont parfaitement acquis.

Les 7 typologies d'organisation

Il n'existe pas une unique organisation de la maintenance mais bien plusieurs. Ainsi il est illusoire d'attendre un résultat identique selon que l'organisation ait une maintenance 100% externalisée ou au contraire 100% interne. D'ailleurs le nombre d'engrenage puis de fiche méthode diffère et donc la cible est aussi différente. C'est ce que l'on appelle la typologie du processus maintenance. On en compte 7 :

  • Externalisation totale non maitrisée
  • Externalisation totale maitrisée partiellement (contrat ok)
  • Externalisation totale maitrisée partiellement (contrôle ok)
  • Externalisation totale maitrisée en totalité (contrat et contrôle ok)
  • Externalisation partagée (prestataire majoritaire)
  • Externalisation partagée (atelier interne majoritaire)
  • Internalisation totale maitrisée

Les 5 stades de la cible

Les audits réguliers de la fonction maintenance, ont pour objectif d'atteindre le dernier stade. Il en existe 5 en fonction du taux de conformité avec chaque tranche de notre référentiel. Le Modèle CMMI (Capability Maturity Model Integrated) présente le détail de ces 5 niveaux "de maturité" d'une organisation :

  • Niv 1 : Initial

Le processus n'est pas réellement défini, ni suivi. Il n'existe pas de méthode formelle, ni même de standard de taches. Le succès de chaque projet dépend de l'implication et de l'expertise individuelle de son acteur (le bon vouloir).

  • Niv 2 : Reproductible

Il y a un consensus dans l'organisation sur la manière dont les choses doivent être faites. Le processus est fondé sur la réussite et l'imitation des projets antérieurs. C'est le bénéfice d'un effet d'expérience, d'une capitalisation des savoir-faire.

  • Niv 3 : Défini

Le processus est formalisé, documenté et peut être appliqué selon cette définition pour tous les projets identiques dans l'entreprise. Son succès n'est pas dépendant d'expertise ou de pratiques personnelles. La capitalisation n'est pas seulement individuelle mais sociale. Les écarts par rapport au processus standard sont repérés. Les processus et leur mise en place sont suivis et contrôlés au niveau de l'entreprise tout entière.

  • Niv 4 : Maîtrisé

L'entreprise a institué un processus formel de collecte d'informations pour suivre et gérer le processus, son niveau de performance, son niveau d'atteinte d'objectifs préétablis, son niveau d'efficience (son rapport entre le coût de mise en œuvre et son retour sur investissement).

  • Niv 5 : Optimisé :

En anglais le terme utilisé est « optimizing », qui focalise la permanence et la dynamique de cette optimisation. Il s'agit donc de faire entrer le processus dans un système d'optimisation permanente des processus, y compris du processus d'amélioration lui-même. Le système d'amélioration permanente vérifie et agit sur l'efficacité des processus dans un souci d'efficience. Cette amélioration est intégrée dans le fonctionnement courant de l'entreprise, et requiert l'engagement et la participation de l'ensemble des collaborateurs.

Pourquoi nous, pour vous guider ?


Parce que la cuisine, c'est pas l'industrie !

La méthodologie, les bonnes pratiques et les outils employé par ICARE conseil pour réaliser des missions d'optimisation du management de la maintenance se sont inspiré d'ouvrage d'expert en maintenance industrielle et tertiaire (Renaud Cuignet par exemple) puis adapté en interne par des techniciens gestionnaires spécialistes des équipements de restauration pour correspondre aux particularité du monde de la cuisine. "Nous savons de quoi nous parlons !".

Parce que la méthode à déjà fait ces preuves !

Ce ne serait qu'un concept si cette méthode n'avait pas déjà permis d'atteindre des objectifs ambitieux et des résultats visibles dés la première année, pour avoisiner les 25 à 30% d'économie financière tout en pérennisant une organisation dédié à la fonction maintenance. "Nous avons des constats d'améliorations de ce que nous proposons !"

Parce que notre offre est complète et maitrisée !

Nous avons été technicien, chef d'atelier. Nous avons été gestionnaire et contrôleur de prestation. Nous avons réorganisé pour mieux satisfaire le client. Nous avons amélioré les contrats et informatisée les bases de données (développement d'une GMAO propriétaire). Nous avons communiqué et formé les collaborateurs acteurs de la maintenance. "Nous vous apporterons ce que nous avons nous même vécu dans votre situation !"